Séville nous voilà ! 2 ème jour

C’est parti pour la première vraie journée complète à Séville. La météo annoncée est bonne alors nous décidons d’en profiter.

Nous nous levons à 8h et nous déjeunons tranquillement à l’hôtel. Et nous levons le camp vers 9h30 direction la Plaza de Espana.  

Nous prenons le bus (1,40 euros par personne). Environ 15 minutes de trajet et nous arrivons à notre destination. A gauche le parc Maria Luisa et à droite la Plaza de España. Nous commençons par la place. Nous avons rarement vu un bâtiment aussi magnifique. Son architecture est parfaite.

La Place d’Espagne est située au sein du Parc de María Luisa. Elle a été imaginée par l’architecte sévillan Aníbal González pour l’Exposition Ibéro-américaine de 1929. Elle occupe une surface totale de 50 000 mètres carrés, ce qui fait d’elle la place la plus imposante d’Espagne.

Tout autour de la place, un canal de 515 mètres de long, que l’on peut parcourir en barque.

Nous avons de la chance, la place est vide. Je l’imagine déjà avec pleins de touristes en pleine saison, la perception doit être différente. Nous avons l’impression d’avoir la place pour nous.

Mia s’amuse à courir sur toute la longueur de la place et à monter les grands escaliers pour avoir une vue d’ensemble. Le soleil monte doucement dans le ciel, le spectacle est à couper le souffle. La fontaine au milieu de la place nous sert de brumisateur et quelques photographes professionnels prennent les mannequins en photo.

Nous empruntons les différents ponts de la place et nous prenons de nombreuses photos.

Après cette belle expérience, nous nous dirigeons au sein du parc Maria Luisa en passant devant les traditionnelles charrettes qui sont postées et qui attendent pour promener les touristes à travers la ville.

Mia joue à quelques jeux d’extérieur. Puis, nous arpentons les allées du parc. La végétation y est dense donnant une impression de jungle.

Il est 11h, nous enlevons nos vestes, la température avoisine les 29 degrés. Le parc est reposant avec tous ces palmiers et ces orangers ainsi que l’odeur de jasmin qui embaume nos narines. De vraies vacances et des souvenirs merveilleux.

A la fin du parc, des dames vendent des petites graines pour les pigeons. Mia en donne, les pigeons n’hésitent pas à monter sur sa tête.

Il est midi, nous avons faim mais c’est un peu tôt pour l’Espagne. Nous décidons de trouver un restaurant près du Real Alcazar ce qui nous entraîne dans une marche de 20 minutes. Nous nous arrêtons dans un restaurant du même nom.

Après un bon repas, direction le Real Alcazar mais nous avons bien du mal à trouver l’entrée. Nous longeons les remparts du palais sans trouver le chemin. En même temps, nous passons par de petites ruelles qui sont magnifiques. Parfois, il vaut mieux se perdre pour mieux retrouver son chemin.

Nous arrivons finalement à trouver, nous prenons les billets (13,50 euros par personne). Nous sommes étonnés de l’absence de file, vive les séjours en février 🤗.

Nous découvrons le palais royal et ses jardins il n’y a pas de mot pour décrire la beauté de ce lieu.

Le nom ‘ »Alcazar » est dérivé du mot arabe al-qasr (forteresse ou palais). Le style architectural est un mélange d’influences des cultures maure et chrétienne. Il s’agit du plus ancien palais encore en usage d’Europe : il est encore la résidence du roi lorsqu’il se rend dans la ville. Le lieu a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Nous prenons le temps de visiter chaque pièce et chaque centimètre carré des jardins. Les oiseaux chantent, c’est tout simplement somptueux.

Mia est infatigable. Il est 15h30, elle court encore partout. Elle veut tout voir. Les palmiers, les orangers et les citronniers donnent un charme au lieu incomparable. S’il y a bien un endroit à ne pas manquer en allant à Séville c’est celui là.

16h, nous sortons de l’Alcazar. Nous avons déjà beaucoup marché mais comme nous sommes à deux pas de la Giralda et de la cathédrale, nous décidons de prendre les billets (11 euros en ligne).

Très peu de monde encore une fois, nous montons en haut de la Giralda.

La Giralda est l’ancien minaret de la grande mosquée de Séville. Après la reconquête, la mosquée a été convertie en cathédrale et la Giralda est devenue le clocher de la cathédrale. A la suite d’un important tremblement de terre qui a détruit la mosquée, il a été décidé de préserver la Giralda. C’est un symbole de l’architecture hispano-musulmane. Avec ses 104 mètres de hauteur, elle surplombe la ville entière et donne une vue époustouflante sur la cathédrale et la cour des orangers, que nous avons également visiter aujourd’hui.

Ensuite, nous avons décidé de prendre une glace et de rentrer nous reposer et profiter du toit terrasse.

A 20h30, nous redescendons et nous mangeons des tapas dans un restaurant au pied de notre hôtel « El rinconcillo » après plusieurs minutes d’attente montrant la renommée du lieu. Nous adorons les tapas en Espagne : un incontournable.

Allez une bonne nuit de sommeil, Mia tombait de fatigue. Pour une petite fille de 5 ans, elle a tenu le choc: 16km parcourus. Quelques impatiences de sa part mais on ne peut pas lui en vouloir. Même nous, nous avons mal aux pieds en nous couchant avec des souvenirs plein la tête.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s